C’est désormais un secret de polichinelle : acheter un camping-car représente un investissement conséquent. Que vous décidiez d’acheter un véhicule neuf ou bien d’occasion, vous devez disposer d’un budget avoisinant les 50 000 euros pour réaliser votre rêve. Si vous n’avez pas les moyens pour financer ce projet, vous pouvez vous tourner vers l’une des nombreuses solutions de financements. Découvrez ici des informations utiles pour mieux orienter votre choix.

Le prêt personnel

Pour l’achat d’un véhicule de loisir, vous avez le choix entre plusieurs solutions de financement. Selon vos besoins, vous pouvez choisir le prêt personnel. Il s’agit en effet d’un crédit octroyé par la banque ou un organisme spécialisé. Pour en bénéficier, vous n’avez pas besoin d’apport initial. En outre, vous êtes libres de dépenser le montant emprunté comme vous voulez. Précisons toutefois que vous serez redevables des mensualités du prêt si la vente du véhicule n’aboutit pas.

Afin de financer l’achat d’un camping-car, les Français ont généralement recours au prêt personnel. Cet engouement se justifie par les nombreux avantages de ce type de crédit. En plus d’être flexible, le prêt personnel se distingue par des taux fixes. En outre, il est réalisé sur mesure et selon les capacités de remboursement de l’emprunteur. Parfois, les offres peuvent paraitre moins alléchantes chez certains organismes prêteurs. Mais, elles sont toujours plus fiables dans le temps.

Par exemple, un particulier qui décide de financer son camping-car avec un crédit Sofinco bénéficie d’un accompagnement professionnel et personnalisé. Cette assistance lui permet entre autres de profiter d’une « Garantie Pourvoir d’Achat » sur une durée de 6 mois.

Le crédit affecté

L’autre solution de financement la plus utilisée aujourd’hui dans le cadre de l’acquisition d’un camping-car est le crédit affecté. Pour en bénéficier, vous devez bien définir votre projet. En effet, ce type de crédit est indissociable de la vente. Autrement dit, le contrat du prêt est résilié de façon automatique si l’achat du véhicule n’a pas abouti. Dans ce cas, vous n’aurez à rien payer, si ce n’est les éventuels frais de dossier.

D’après l’article R311-5 du Code de la consommation, un contrat de crédit affecté doit porter des mentions obligatoires.

Dans notre cas de figure, ces informations incluent entre autres :

  • L’identité de chacune des parties en présence (acheteur, vendeur, et prêteur) ;
  • Le numéro de la commande ;
  • Le prix du camping-car ;
  • Le montant de l’acompte ;
  • Le coût du crédit accordé ;
  • Le montant de la mensualité ;
  • La durée du prêt ;
  • Etc.

Le prêt renouvelable

Encore appelé « prêt revolving », le crédit renouvelable est également une solution très avantageuse lorsqu’il s’agit de financer l’achat d’un camping-car. Ce prêt vous permet en effet de disposer d’une réserve d’argent à disposition pour réaliser votre projet. Pour en bénéficier, vous devez mener certaines démarches auprès d’un organisme prêteur. Si toutes les conditions sont réunies, l’établissement contacté vous accorde une réserve d’argent à laquelle vous pouvez accéder à tout moment. Après utilisation du crédit obtenu, vous remboursez les mensualités prévues dans le contrat. Mais, ici, ces mensualités constituent une nouvelle réserve d’argent disponible que vous pouvez utiliser à la fin du remboursement.

Comme vous pouvez le voir, il existe différentes solutions pour financer l’achat d’un camping-car. Il vous revient de choisir ce qui vous convient pour découvrir les merveilles des Vosges à bord de votre véhicule de plaisance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.